Contact & accès
Compromissimmo

Votre compromis rédigé en 48h

Débuter vos démarches

Le digital révolutionne le métier de notaire

Le monde notarial est toujours en quête de modernité, et les notaires ont su sauter le pas de la digitalisation des échanges et procédures.

la révolution du numérique pour le notaire

La révolution du numérique a bouleversé nombre de secteurs, et le monde notarial a dû, lui aussi, s’adapter aux évolutions afin de répondre aux exigences de rapidité, de flexibilité et d’accessibilité qui prévalent désormais.

Force est de constater que l'industrie des notaires à Rennes et partout en France est particulièrement actif et réactif en matière de digitalisation.

Les incontournables de la digitalisation notariale

Un travail considérable, initié depuis plus d’une décennie, a révolutionné le secteur notarial. Il permet dans un premier temps une meilleure accessibilité des données (centralisation des données, archivage numérique, télé procédures, accessibilité des informations immobilières), et dans un second temps une optimisation des actes et missions voués aux offices. On pense notamment à l’Office Notarial du Guesclin, qui propose des applications en ligne accélérant et facilitant la rédaction d’actes.

Les notaires sont avant-gardistes 

Rappelons que les notaires français et les notaires sont les premiers en Europe à avoir mis en place les signatures électroniques en 2007, suivies l’année suivante de la réalisation d’un acte authentique électronique. Aujourd’hui, le nombre de ces actes dépasse largement le million annuel ! Une véritable révolution qui accélère et facilite nombre de procédures.

Une profession toujours en quête de modernité

Ce sont des changements que l’évolution de la société a initié et qui permettent de rendre le monde notarial accessible au plus grand nombre. La digitalisation du milieu permet également l’optimisation des échanges transnationaux, tel EUfides, pour les transactions immobilières et les successions.

Le numérique et la digitalisation appliqués au secteur notarial, ayant en outre permis la dématérialisation d’une majorité d’actes, sont deux vecteurs particulièrement importants de la démocratisation du recours à la profession auprès du public. Un public curieux mais néanmoins exigeant, qui hésite de moins en moins à solliciter un notaire pour des services autres que les actes notariés obligatoires traditionnels (vente immobilière ou succession).

Pour en savoir plus:
Comment protéger ses enfants en cas de décès
L’exercice du droit de préemption
Le guide de l'assurance décès
Comment changer de régime matrimonial
Macron réforme la profession de notaire
Le mandat de protection future